Author Topic: sac ?? main lancel caf??  (Read 149 times)

yzbelwtqx56

  • Guest
sac ?? main lancel caf??
« on: August 25, 2013, 11:48:29 am »
 
<p>Septembre 2011 : Lancel présente le Dal, réédition d'un sac réalisé avec Salvador Dal pour Gala. Comme l'original des années 70 conservé dans les archives, il se caractérise par une anse chaîne de vélo et surtout un imprimé ?  motifs mystérieux. En réalité, il s'agit du  daligramme , l'alphabet amoureux secret mis au point par l'artiste pour sa muse. Plus que jamais faux sac lancel en adéquation avec le style acheter sacs lancel de la maison, né ?  la fin du XIXe siècle avec Angèle Lancel. C'est l'époque des jupes serrées et sans poches de Paul Poiret : Angèle, prototype même de la Parisienne émancipée et douée d'un grand sens de la mode, est l'une des premières ?  proposer réticules, bourses et autres pochettes vendus dans les boutiques de son mari, alors spécialisées dans les articles pour fumeurs. Dès son arrivée dans l'affaire familiale au début du XXe siècle, Albert, le fils visionnaire, place le sac au coeur du développement et propose de luxueux modèles en moire, phoque, lézard, tapir, satin, veau velouté. Très créatif et passionné de technique, il les dote de mille détails pratiques. Ainsi en 1929, une pochette noire apparemment simplissime est dotée ?  l'intérieur d'un miroir et d'un nécessaire de maquillage, ainsi que d'un fond ?  compartiment secret contenant un microparapluie.  Ce sont les plus belles années de la maison , affirme le directeur artistique florentin, Leonello Borghi. Le style Lancel classic with a twist est né.</p>

<p>La Seconde Guerre mondiale, qui a ralenti l'activité du luxe, puis, en 1958, l'incendie du magasin amiral de l'Opéra marquent la fin de cette époque bénie.  partir des années 50, en pleine période de démocratisation de la consommation et de l'essor du voyage, Albert Lancel passe la main ?  ses gendres qui surfent sur l'un de ses innombrables brevets : le bagage souple. Dans les milieux aisés, la valise Kangourou, en Nélac  une toile de Nylon exclusive  et dotée d'une poche sur le dessus, devient un bestseller. Elle est légère, colorée, moderne.  Ah, quels bons voyages vaisje faire ?  présent ! , s'exclame notamment le comédien Georges Descrières, futur Arsène Lupin. Au fur et ?  mesure du temps, le nom de Lancel est de moins en moins associé au luxe, mais ?  une maroquinerie moyen de gamme vendue en aéroport.</p>

<p>Dans un ultime sursaut, la maison refait parler d'elle, en 1987, en lançant le sacseau inspiré par un modèle de 1927, en forme de simple cylindre maintenu par des bandes verticales surpiquées. Un coup de génie ! Pratique, il se pose facilement par terre et se porte ?  l'épaule grâce ?  une bandoulière, le Seau est aussi original grâce ?  ses cuirs de couleurs vives. De quoi faire le bonheur de la bourgeoisie en cardigan bleu marine et mocassins Weston qui raffole du classic with a twist.  Six millions de modèles seront vendus en dix ans , précise Leonello Borghi qui se réjouit de voir, aujourd'hui encore, des originaux portés par des jeunes femmes adeptes de vintage. Mais ce it bag isolé ne permet pas ?  cette petite maison familiale d'affronter l'arrivée de Chanel, Prada et autre Dior sur le marché de la maroquinerie de luxe. En 1997, elle entre dans le giron du deuxième groupe de luxe mondial, Richemont.</p>

<p>Aujourd'hui, l'avenir de Lancel semble au beau fixe. Depuis 2006, Marc Lelandais a tout mis en oeuvre pour refaire parler de la marque. Issu de grandes écoles de commerce, cet ancien de Cardin et d'Escada a mis des mots sur le style Lancel qu'il qualifie de French Légèreté. Il rajeunit les modèles en lançant, notamment, Premier Flirt, petit frère du Seau. Il choisit des égéries accessibles, jeunes et joyeuses, comme la championne de natation Laure Manaudou et l'actrice Alice Taglioni photographiées sur une publicité chahutant avec leurs Lancel dans la fontaine de la place de la Concorde. En 2008, il lance un sac avec Isabelle Adjani et, en 2010, un autre, avec Brigitte Bardot. Et ce succès se mesure aux files d'attente, ?  l'intérieur des Galeries Lafayette du boulevard Haussmann, devant le magasin Lancel. Voil?  une French Légèreté qui va sûrement continuer ?  peser très lourd, alors que la marque accélère son internationalisation.</p>

<p>Conformément ?  la loi Informatique et Liberté n 7817 du 6 janvier 1978 relative ?  l'informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons ?  informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre french flair site de leurs droits, notamment de leur droit d'accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons ?  prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu'elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées ?  des tiers.</p>

Share on Facebook Share on Twitter